Relations, vie intime et planification familiale

Relations, vie intime et planification familiale

Les relations et la vie intime sont des aspects importants de la vie quotidienne. Chez les personnes atteintes d’HTAP, ces pans de leur vie peuvent se modifier et, à certains égards, il peut être nécessaire de gérer les relations et la vie intime de façon nouvelle.

Il est important de se souvenir qu’outre la prise en charge clinique de l’HTAP, entretenir des relations saines, avoir des personnes qui vous soutiennent et maintenir un certain degré de vie intime (qui dépendra entièrement de vos besoins et souhaits) sont autant d'aspects qui contribuent à une bonne santé globale et au bien-être. Il s'agit là d'une considération importante, car de nombreuses personnes atteintes d’HTAP souffrent d’anxiété et de dépression.

[1]

La planification familiale doit également être envisagée par les personnes présentant une HTAP, particulièrement par les femmes, étant donné que l'accouchement expose aussi bien la mère que son bébé à un risque élevé.

[2]
Dès lors, il est fortement recommandé de ne pas envisager de grossesse si vous êtes atteinte d’HTAP.
[2]
Cette problématique peut avoir un impact énorme sur la vie de la personne qui souffre d’HTAP et doit donc être abordée avec votre partenaire et votre équipe de soins de santé.

hands

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour vous aider à maintenir des relations intimes et saines tout en vivant avec l’HTAP.

speak

Parlez à votre professionnel de la santé

  • Si des problèmes affectant votre vie sexuelle influencent votre qualité de vie, discutez-en avec votre professionnel de la santé, qui pourra vous conseiller et/ou vous adresser à d'autres services de soutien. N’oubliez jamais qu'il est parfaitement acceptable d'aborder des questions intimes lors de vos rendez-vous médicaux : discuter de ces sujets aide en effet à maintenir une bonne santé globale et favorise votre bien-être.
  • Médecins, spécialistes en HTP, obstétriciens(-nes) et gynécologues, urologues et personnel infirmier spécialisé : tous ces professionnels peuvent vous conseiller en matière de vie intime et de santé sexuelle – l’essentiel est que vous discutiez de vos préoccupations avec un professionnel, que vous vous sentiez soutenu(e) et à l'aise.
communicate

Communiquez avec votre partenaire

  • Essayez de parler avec votre partenaire de votre relation, de votre vie intime et de la planification familiale. Parler peut vous aider à vous sentir plus à l’aise sur le plan de l’intimité physique et peut aider votre partenaire à comprendre comment il/elle peut vous soutenir au mieux ; en parlant, vous pouvez aussi aborder d'autres sujets dont il/elle devrait être conscient(e), par exemple lui expliquer à quel point votre emploi du temps quotidien peut vous fatiguer et ainsi diminuer votre énergie sexuelle ou votre libido.
  • Une fois que cette première conversation a eu lieu, vous pouvez identifier ensemble ce que vous pouvez mettre en place pour aller de l’avant et maintenir une relation saine qui vous convienne à tous les deux.
connect

Communiquer avec d'autres personnes

  • Faire partie d’un groupe de soutien local aux patients peut être utile ; vous pourrez ainsi vous entretenir avec d’autres personnes atteintes d’HTAP et partager vos expériences dans un lieu sûr – si vous vous sentez à l'aise de le faire, bien entendu.
  • S'il n’existe aucun groupe de soutien local près de chez vous, vous pouvez vous rendre sur un forum en ligne consacré à l’HTAP, qui pourra également vous mettre en contact avec des personnes souffrant de la même maladie que vous.
  • Vous pourriez y glaner quelques conseils utiles sur la façon de gérer votre HTAP et votre vie intime, émanant de personnes directement concernées.

Surfez sur : https://www.ph-vzw.be/

Planification familiale

Comme indiqué plus haut, entamer une grossesse en cas d’HTAP expose aussi bien la mère que le bébé à un risque de santé accru. Dès lors, il est fortement recommandé aux femmes atteintes de cette maladie d'éviter de devenir enceintes.[^1]
  • Il est recommandé d’utiliser deux méthodes de contraception de barrière pendant les rapports sexuels afin d'éviter toute grossesse. Les professionnels de la santé peuvent vous indiquer quelles méthodes contraceptives vous conviennent le mieux.[^1][^2]
  • Il est important de garder à l’esprit que vous n’êtes pas seul(e) et que vous pouvez avoir besoin d’un soutien particulier pour faire face à cet aspect de votre vie avec l’HTAP. Faire partie d’un groupe de soutien local ou participer à un forum en ligne consacré à l’HTAP peut vous aider ; une assistance psychologique peut aussi vous être proposée, à vous et votre famille.
  • Si vous souhaitez fonder une famille, un ensemble de ressources, spécialement conçues par des associations de patients, peuvent vous aider à déterminer les étapes à franchir et à vous orienter dans votre parcours. Être famille d’accueil, adopter un enfant ou faire appel à une mère porteuse sont autant d'options possibles, en fonction de la législation nationale en vigueur. Le mieux est de vous adresser à votre équipe de soins de santé et à une association de patients, qui pourront vous fournir des conseils ciblés. Il peut aussi être utile de discuter avec d'autres familles touchées par l’HTAP, qui vous feront part de leurs expériences.[^3]
family

Pour plus d’informations, veuillez consulter la page « Bien vivre avec l’HTAP ».

References

Galiè N et al, (2016), 2015 ESC/ERS Guidelines for the diagnosis and treatment of pulmonary hypertension: The Joint Task Force for the Diagnosis and Treatment of Pulmonary Hypertension of the European Society of Cardiology (ESC) and the European Respiratory Society (ERS), European Heart Journal; 37:(1) 67–119; DOI: https://doi.org/10.1093/eurheartj/ehv317
Olsson KM et al, European respiratory review 2016 (v1.0)
Logo